Retour aux actualités
Startup Quantique

Welinq fait communiquer les ordinateurs quantiques

Publié le 15 février 2023|par Thierry Lucas

La start-up développe une solution d'interconnexion de processeurs quantiques, qui permettra la montée en puissance du calcul quantique, et le déploiement d'infrastructures de communications quantiques sur de longues distances. Elle vient de réaliser une levée de fonds de cinq millions d'euros, et prévoit de livrer son premier produit en 2025.

Le calcul quantique n’en est qu’à ses débuts, et sa montée en puissance se heurte notamment à la difficulté de faire communiquer entre eux plusieurs processeurs quantiques, afin d’augmenter le nombre d’unités de calcul (qubits) disponibles. Par ailleurs, les réseaux de communication quantique ne fonctionnent aujourd’hui de manière fiable que sur de courtes distances. La start-up Welinq mise sur sa technologie pour lever ces deux obstacles au passage à l’échelle de l’informatique quantique.

En effet, Welinq développe un dispositif – une mémoire quantique – qui synchronise les opérations de plusieurs processeurs quantiques, afin d’augmenter la puissance de calcul disponible. La même technologie permettra de créer des répéteurs quantiques : des composants assurant le transfert fiable des informations sur des réseaux à longues distances.

L’entreprise, qui a bénéficié d’un accompagnement du CNRS avec le programme RISE, s’appuie sur la technologie de mémoire quantique mise au point par les équipes de Julien Laurat au sein du Laboratoire Kastler Brossel (CNRS/Collège de France/École Normale Supérieure-PSL/Sorbonne Université), et d’Eleni Diamanti (Directrice de recherche CNRS) et son équipe Information Quantique du LIP6 (CNRS/Sorbonne Université) qui développent des protocoles d’utilisation de ces mémoires quantiques. Plusieurs brevets ont été déposés pour protéger cette technologie permettant le stockage et la relecture d’informations avec une efficacité record de 90%, nettement supérieure à celle des autres mémoires quantiques en cours de développement dans des laboratoires ou des start-ups.

Welinq vient de réaliser une levée de fonds de 5 millions d’euros pour poursuivre son développement.

Nous travaillons en lien avec les fabricants d'ordinateurs quantiques. Notre objectif est de déployer un premier produit fonctionnel en 2025, dans un grand centre de calcul ou au sein d'une infrastructure de communication quantique. ’’

Tom Darras

PDG et co-fondateur de Welinq

Ce travail d’ingénierie est mené en collaboration avec la société Exail[1], qui dispose déjà de briques technologiques permettant la réalisation du nouveau composant quantique.

 

[1] Exail est issue de la fusion en 2022 de iXblue avec la société ECA Group.

 

Les fondateurs de WeLinQ : Tom Darras, Julien Laurat, Jean Lautier-Gaud et Eleni Diamanti.

Contacts :

Tom Darras, PDG de Welinq, tom.darras@welinq.fr

Eleni Diamanti, Directrice de recherche CNRS au LIP6, cofondatrice de Welinq, eleni.diamanti@lip6.fr

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

27 février 2024

Startup Levée de fonds

Les levées de fonds du mois de janvier 2024

Chaque début du mois, retrouvez les levées de fonds des entreprises issues des laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite

23 février 2024

Startup Levée de fonds

Daumet, la start-up qui vaut de l’or (blanc)

Avec son procédé issu de la microélectronique, Daumet offre un contrôle unique au monde sur la composition et le dépôt de l’or blanc. Les alliages d’or et de tungstène élaborés par Daumet ont généré tant de commandes dans le secteur du luxe, que la start-up a récemment levé 1,2 million d’euros pour agrandir ses capacités de production.
Lire la suite

23 février 2024

Digital Intelligence artificielle

Urbanloop : le transport à la demande autonome conçu en collaboration avec le CNRS

Des capsules de deux passagers, disponibles à la demande, pour équiper en transports les zones de moyenne densité. Cette idée iconoclaste, dont la première ligne sera lancée pour les Jeux Olympiques 2024, est développée en coopération avec plusieurs laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents