Retour aux actualités
Startup Santé

Ermium Therapeutics : nouvelle génération de molécules contre les maladies auto-immunes

Publié le 20 octobre 2022|par Thierry Lucas

La start-up Ermium Therapeutics, issue du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques1, développe de nouvelles molécules pour inhiber la production excessive d'interférons, responsable de maladies auto-immunes. Un candidat médicament sera testé courant 2024.

Les maladies auto-immunes2, tel le lupus qui affecte des millions de personnes dans le monde, sont liées à une production excessive d’interférons3 par les cellules immunitaires. La start-up Ermium Therapeutics, issue des recherches de l’équipe Chimie et biologie, modélisation et immunologie pour la thérapie du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques, prépare, pour lutter contre ces maladies, un médicament inhibant la surproduction des interférons. Pour cela, elle cible une protéine de la membrane des cellules immunitaires, régulatrice de la production des interférons.

Deux molécules brevetées, testées sur des modèles in vivo, ont démontré leur capacité à bloquer la production d’interférons. Ces premiers tests ont également montré que ces nouvelles molécules bloquent, contrairement aux molécules inhibitrices existantes et grâce à leur mécanisme d’action spécifique, la production d’interférons sans perturber la fonction naturelle de la protéine cible, évitant ainsi des effets secondaires.

La start-up optimise maintenant ces molécules, avec l’objectif de disposer d’un candidat médicament pour la fin de 2023 et de lancer les essais cliniques de phase I en 2024. Ces développements chimiques (synthèse, modélisation) sont menés en collaboration avec des partenaires de la start-up.

Un partenariat de recherche avec l’équipe Chimie et biologie, modélisation et immunologie pour la thérapie du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques est axé sur l'identification des mécanismes d'action de ces molécules. ’’

Jean-Philippe Herbeuval

Directeur de recherche CNRS et co-fondateur d'Ermium Therapeutics

Dans ce cadre, Birgit Caspar, post-doctorante et lauréate d’une bourse Marie Curie du programme Horizon Europe de l’Union européenne, a été recrutée au sein du laboratoire pour deux ans, puis rejoindra Ermium Therapeutics pendant six mois.

Une levée de fonds de 6 millions d’euros, qui complète un financement initial de 6,3 millions d’euros en 2019, a été réalisée récemment avec le fonds d’investissement international Fountain Healthcare Partners, leader dans le domaine des maladies inflammatoires, pour mener à bien le projet. Ermium Therapeutics, qui emploie aujourd’hui une dizaine de personnes sur le site Paris-Biotech Santé à l’Institut Cochin, vient également de mettre en place un conseil scientifique international (Science advisory board) qui réunit des spécialistes de l’immunologie, de la pharmacologie de la recherche de médicament et des maladies auto-immunes.

1 CNRS/Université Paris Cité

2 Les maladies auto-immunes résultent d’un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant ce dernier à s’attaquer aux constituants normaux de l’organisme.

3 Les interférons, protéines produites par les cellules du système immunitaire et d’autres types cellulaires, défendent l’organisme des agents pathogènes (virus, bactéries, parasites et cellules tumorales) en induisant la production de protéines de la fonction immunitaire (antivirales, anti-bactériennes, anti-prolifératives…).

Contact :

Jean-Philippe Herbeuval / Directeur de recherche CNRS et co-fondateur d’Ermium Therapeutics / jean-philippe.herbeuval@cnrs.fr

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

18 janvier 2023

Santé Prématuration

Viscomi : cartographier l’estomac pour mieux détecter les lésions

Le CRAN a développé un logiciel qui assemble les images vidéo d'une endoscopie pour cartographier en 2D et 3D la paroi interne d’un organe creux. Ce nouvel outil, mis au point au sein du projet Viscomi (Visualisation de scènes complexes par mosaïquage d’images), facilitera le diagnostic précoce et le suivi des lésions inflammatoires ou cancéreuses.
Lire la suite

18 janvier 2023

Startup Brevets

ChemChoc : une chimie innovante pour valoriser les cabosses de cacao

L'Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers et la start-up BioseDev, en collaboration avec l'université des sciences et technologies Kwame Nkrumah au Ghana ont mis au point des procédés de production de molécules à valeur ajoutée à partir des cabosses du cacao. Une nouvelle filière de valorisation des déchets qui intéresse l'industrie des cosmétiques, l'agriculture, la chimie fine, mais aussi les producteurs de chocolat.
Lire la suite

18 janvier 2023

Startup Digital

E-Textures : toucher les objets numériques grâce à l’haptique sans contact

Le système développé à l'Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires fait ressentir la forme et la texture d'un objet virtuel en focalisant des ultrasons sur la main. Ce dispositif haptique sans contact, mis au point dans le cadre du projet E-Textures, avec les sociétés Ultraleap et Softserve, vise à créer des applications de réalité virtuelle ou augmentée dans le médical, le commerce de détail et les musées.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents