Retour aux actualités
Événements Startup

RISE : une 9ème promotion de projets de start-up soutenus par le CNRS

Publié le 19 juillet 2023|par Pauline NORMAND

9 nouveaux projets de start-up, fondés sur des technologies développées au sein de laboratoires dont le CNRS assure une tutelle, ont été sélectionnés. Ils ont pu bénéficier d’un accueil privilégié en juin, rassemblant aussi les promotions sortantes, dans le cadre inspirant du salon Vivatech.

Depuis la création du programme RISE en 2019, ce sont 116 projets de start-up qui ont ainsi été accompagnés, dans les domaines de la santé, de l’environnement, des biotechnologies, du médical, du numérique, et des sciences humaines et sociales. La neuvième promotion accueille ainsi neuf nouveaux projets de start-up issus des laboratoires du CNRS et de ses partenaires.

Rappelons que le programme RISE est ouvert à tous les projets de start-up et aux jeunes start-up impliquant le CNRS. L’accompagnement apporte aux porteurs de projets une expertise précieuse permettant de faire émerger leur projet dans des conditions optimales, en bénéficiant d’un accompagnement efficace d’un an en amont, dispensé par une équipe d’experts dédiés et de mentors pour les suivre dans toutes leurs étapes de développement.

Les futurs dirigeants d’entreprise sont notamment accompagnés dans la structuration de leurs projets :  construction du couple produit/marché, formalisation d’un business plan réaliste et ambitieux, constitution d’une équipe complémentaire intégrant toutes les compétences nécessaires à la réussite de la start-up.

Pour célébrer l’accueil de cette nouvelle promotion, CNRS Innovation avait choisi le cadre inspirant de Vivatech pour rassembler, en marge de l’évènement, les porteurs de projet ainsi que ceux des promotions sortantes 6 et 7. L’occasion pour les porteurs de projet RISE d’échanger entre entrepreneurs et de rencontrer des partenaires de l’écosystème (incubateurs, formateurs etc) et les mentors impliqués dans le programme.

Ils ont notamment pu bénéficier du retour d’expérience de Céline Vallot, médaille de l’innovation, co-fondatrice et conseillère scientifique de One Biosciences, et assister à une table-ronde sur la « Place du chercheur dans une start-up » avec le retour d’expérience de 3 alumni RISE : Tom Darras (CEO WeLinq),  Erwan Pannier (CTO Spark Cleantech) et Claude Grison (Conseil scientifique BioInspir).

L’ensemble des porteurs de projets étaient invités à poursuivre la journée au salon Vivatech où le CNRS disposait d’un stand mettant en lumières 10 start-up reposant sur des technologies développées dans les laboratoires sous tutelle du CNRS.

Accueil Promotion 9 RISE 2023 - Table ronde du 14 juin 2023

Pour en savoir plus sur les 9 projets sélectionnés :

  • Harmonix

Harmonix est porté par Anthony Delalande, enseignant chercheur au Centre de Biophysique Moléculaire d’Orléans (UPR CNRS) et Delphine Galezowski. Aujourd’hui 98% des molécules ne traversent pas la barrière entre vaisseaux sanguins et cerveau (BHE). Harmonix a pour ambition la mise à disposition de nouveaux traitements pour traiter les maladies du système nerveux central (SNC). Harmonix développe des microbulles de gaz qui peuvent encapsuler des agents thérapeutiques et qui activées par des ultrasons peuvent délivrer les molécules de façon ciblée dans le SNC à travers la BHE. Délivrer ainsi des molécules de façon ciblée, permet une forte augmentation de leur efficacité locale, une baisse des effets indésirables et une augmentation de la fenêtre thérapeutique.  La technologie Harmonix permet également de délivrer des acides nucléiques localement dans le SNC pour des applications de transfert de gène.

  • STOPKIN

STOPKIN porté par Catherine Guillou, directrice de recherche à l’Institut de Chimie des Substances Naturelles (CNRS/Université Paris-Saclay) et Anne Houdusse, directrice de recherche à l’Institut Curie propose une nouvelle approche thérapeutique pour lutter contre le cancer. STOPKIN développe des petites molécules ciblant une kinésine surpexprimée dans de nombreux cancers et dans les cellules cancéreuses devenues résistantes soit après radio ou chimiothérapie.

  • e-Daisy

e -Daisy est un projet MedTech porté par Latifa FAKRI-BOUCHET, Maître de Conférences à l’Institut des Sciences Analytiques (ISA, UMR CNRS et Université Claude Bernard Lyon 1) à Lyon, et Abel RANGEL TREJO, jeune Docteur, Ingénieur de Recherches dans le cadre du programme de maturation de Pulsalys, la SATT Lyon Saint-Étienne.

e-Daisy vise à développer un dispositif médical (Point-of-care) pour la détection précoce et le suivi du traitement du cancer du sein. Ce dispositif combine des capteurs hyper-fréquences miniaturisés et des algorithmes d’Intelligence Artificielle. Utilisant des fréquences similaires au WiFi ou au Bluetooth, il offre un diagnostic précis et une surveillance en temps réel.  L’objectif principal est de rendre accessible à tous, sans aucune restriction géographique ou socioéconomique, un outil spécialement conçu pour lutter contre le cancer du sein.

  • Curob

Curob est porté par Rochdi Merzouki professeur de l’université de Lille et chercheur au Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille (CNRS/ Univ. Lille/ Centrale Lille/ Inria/ IMT Nord Europe), Othman Lakhal maître de conférences et chercheur en Robotique à l’université de Lille, Mario Sanz-Lopez ingénieur d’études à Centrale Lille et Abdelkader Belarouci ingénieur mécatronique à l’université de Lille. Curob développe un robot mini-invasif pour le diagnostic et le traitement des cancers localisés dans l’environnement de l’IRM, valorisant les résultats du projet Européen CoBra. Cette technologie innovante permettra la réduction du temps et des coûts du diagnostic des cancers, en réalisant des prélèvements rapide et précis sous IRM, ainsi que la réduction de la souffrance des patients lors de l’intervention en utilisant une solution mini-invasive.

  • PADTwins

PADTwins est porté par Francisco Chinesta, Professeur au Laboratoire procédés et ingénierie en mécanique et matériaux (CNRS/ ENSAM), et Dominique Baillargeat, Professeur et Directeur de CNRS@CREATE à Singapour. Ce projet international entre la France et Singapour développe des jumeaux numériques hybrides couplant l’IA et la Physique pour une ingénierie augmentée et responsable. Il s’adresse à des problématiques pour lesquelles la simulation numérique est un élément clé pour la conception et la prise de décision, notamment dans le cadre des smart cities.

  • EXPosome

Exposome, porté par Ana-Maria TRUNFIO-SFARGHIU1, Ofelia MANITI2 et Thierry GRANJON2, chercheurs au sein du Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures (LaMCoS, UMR5259 CNRS / INSA Lyon) 1 et à l’Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS, UMR5246 CNRS / Université Lyon 1) 2 développe un dispositif innovant de collecte des différents exposomes (mélanges polluants complexes, internes ou externes à l’organisme humain, issus de différentes sources naturelles ou artificielles) et d’analyse en temps réel de leurs toxicités cellulaire via le suivi de marqueurs pathologiques précoces.

  • ZIBA

Le projet ZIBA, développé par l’équipe MINOS et mené par le Pr. Mehrdad NIKRAVECH chercheur au Laboratoire des Sciences des Procédés et des Matériaux (LSPM UPR3407, CNRS, Université Sorbonne Paris Nord) en collaboration avec DR. Hubert Perrot au Laboratoire Interfaces et Systèmes Electrochimiques (LISE UMR 8235, CNRS, Sorbonne Université) a pour objectif de répondre aux défis de sécurité et d’indépendance stratégique des batteries au lithium. La technologie plasma mise en œuvre dans ce projet permet d’élaborer des matériaux innovants pour batteries rechargeables à base d’ions zinc, performants, inoffensifs, en vue d’un développement durable.

  • BETIC

Le projet BETIC est porté par Nancy LINDER et Nicolas PASTERNAK, chercheurs au sein du laboratoire Biomolécules : Conception, Isolement, Synthèse (BioCis, UMR8076, CY Cergy Paris Université, CNRS). Le procédé développé est une méthode simple et innovante permettant en quelques heures de dégrader de la biomasse, ainsi que tout déchet organique et de les valoriser sous forme d’acétone et de méthanol sous l’action de la lumière visible et des propriétés photocatalytiques d’un matériau à base de TiO2 aggloméré et actif.

  • PreDeeption

PreDeeption, porté par Arnaud Demortière, chercheur CNRS au Laboratoire de réactivité et chimie des solides (LRCS) (CNRS/Université de Picardie Jules Verne) de Amiens, développe une solution logicielle basée sur le développement d’algorithme d’apprentissage profond (DeepLearning) pour le traitement des données d’usage des batteries afin de réaliser des diagnostics et des prédictions de haute précision sur les performances, l’état de santé, les défaillances et la seconde vie. La solution PreDeeption dans son ensemble permet d’établir des corrélations complexes entre les étapes de formations en début de vie, l’évolution des performances en fonction des usages, l’apparition de défaillances et les potentialités de seconde vie.

 

Contactstartup@cnrsinnovation.fr

Pour en savoir plus sur les projets de start-up accompagnés par le CNRS, consulter le Bilan 2022 

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

30 mai 2024

Levée de fonds

Les levées de fonds du mois d’avril 2024

Chaque mois, retrouvez les levées de fonds des entreprises issues des laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite

30 mai 2024

Santé Robotique

MovaLife microrobotics veut simplifier et fiabiliser la FIV grâce à ses robots microscopiques

MovaLife développe une solution robotisée conçue pour optimiser le flux de travail et améliorer l'efficacité des laboratoires de fécondation in vitro (FIV). De minuscules robots contrôlés à distance rendent les manipulations en laboratoire plus faciles. Une promesse pour augmenter le taux de réussite de la FIV qui reste bas et n’a que peu évolué depuis une trentaine d’année.
Lire la suite

30 mai 2024

Startup Santé Energie

Hileores : la start-up qui révolutionne le stockage de l’énergie, à l’échelle millimétrique

Hileores, start-up lilloise créée en 2023 par Maxime Hallot, est spécialisée dans la fabrication et la vente de composants de micro-stockage de l’énergie dont l’utilisation est, aujourd’hui, destinée au milieu médical. Ces mini-batteries sont fabriquées à l’aide d’un substrat 3D, les rendant 250 fois plus compactes que les micro-dispositifs planaires actuels.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents