Retour aux actualités
Startup Brevets Environnement

LACTIPS, une PME pionnière dans la transition écologique des plastiques à base de protéines naturelles

Publié le 06 mai 2024|par Raïssa Charmois

Créée il y a 10 ans à partir d’une innovation d’un enseignant chercheur CNRS à l’Université de Saint Etienne, LACTIPS, basée près de Saint-Etienne, fabrique un polymère naturel biodégradable et hydrosoluble pour soutenir les industriels du secteur dans la transition écologique. Retour sur une success story pleine d’avenir.

L’aventure LACTIPS a commencé bien avant la création officielle de l’entreprise en 2014. On est en 1999, Frédéric Prochazka, enseignant-chercheur à l’Université de Saint-Etienne, travaille sur des mélanges de polymères dans le laboratoire Ingénierie des matériaux polymères (CNRS / INSA Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1 / Université Jean Monnet de Saint Etienne). En 2007, dans le cadre de son habilitation à diriger des recherches, , il s’oriente vers la synthèse de polymères solubles dans des solvants non chlorés et donc non corrosifs. En parcourant de nombreuses références bibliographiques sur le sujet, il « tombe sur la caséine, une protéine de lait qui a la propriété de se dissoudre au contact de l’eau et de le faire sans laisser aucune trace ». Cette découverte marque le début d’une grande phase « d’expériences au laboratoire pour fabriquer le granulé thermoplastique de caséinate de sodium le plus transparent possible qui sera ensuite gonflé afin de fabriquer des films plastiques biodégradables ».

Un premier brevet international en 2010

Avec son équipe, le chercheur remporte un appel à projets auprès de Pulsalys qui permet d’acheter une machine et de réaliser 1 mètre de film plastique naturel. En 2010, un brevet international sécurise cette innovation majeure. Quatre ans plus tard, après avoir fait le tour des salons – Pollutec, Innovation Fair – et des rendez-vous Carnot, rencontré de nombreux partenaires potentiels et encadré une dizaine de thésards, Frédéric Prochazka cofonde l’entreprise LACTIPS avec les entrepreneurs Fabrice Plasson et Marie-Hélène Gramatikoff. En 2015, la start-up remporte le concours i-Lab du Ministère de la recherche avec la distinction Grand Prix du Jury puis réalise sa première levée de fonds d’un million d’euros. L’équipe achète alors ses premières machines neuves en propre pour travailler sur la mise au point des granulés. Les partenaires y croient et s’adaptent à ce procédé qui requiert une température de 80 et 100 degrés au lieu des 200 degrés des technologies classiques. Avec les années, la deeptech atteint l’échelle industrielle. En 2018, « les granulés de forme ovoïde de 2mm de long et 1 mm large, jaunes clair et translucides, prennent le nom de CareTips® », précise le chercheur. Six autres brevets internationaux seront déposés, au fur et à mesure des innovations mises au point. « Nous menons une gestion stratégique de nos brevets », confie Frédéric Prochazka, conseiller scientifique de LACTIPS, qui poursuit son activité de recherche fondamentale sur les polymères à l’Université Saint-Etienne. En 2021, la PME qui compte 50 collaborateurs s’installe à Saint-Paul-en-Jarez, près de Saint-Etienne (42), dans des locaux de 4 200 mètres carrés dont 2 500 mètres carrés d’usine. La capacité de production est de 1 500 tonnes par an, mais le site a été pensé pour une production de 10 000 tonnes par an.

CareTips®, des granulés 100 % vertueux

2022 marque un tournant dans le développement de l’entreprise. « En dix ans, LACTIPS est passée d’une start-up deeptech, greentech à une PME industrielle à forte croissance et reconnue sur le marché européen comme pionnier dans la transition écologique des plastiques », confie Alexis Von Tschammer, Directeur général, qui a défini et déployé une nouvelle approche marché à son arrivée en juillet 2022.

Et de préciser : « Les granulés CareTips® répondent aux 4R de l’éco circulaire et aux évolutions réglementaires en matière de plastique à usage unique, d’emballage et de PFAS ». De fait, ce polymère 100% biosourcé, hydrosoluble dans l’eau – même froide – biodégradable et sans PFAS, produit à partir d’une matière première naturelle et abondante, la protéine de lait, intéresse de nombreux industriels.  Ces acteurs économiques sont en effet soucieux de s’inscrire dans la transition écologique, de répondre aux attentes des consommateurs et de correspondre aux nouvelles réglementations en matière d’augmentation des matières recyclées, biosourcées en lieu et place des matériaux pétrosourcés.

Granulés CareTips®

Trois grandes applications

LACTIPS adresse trois principaux marchés. Tout d’abord, le film plastique naturel hydrosoluble. Les clients sont les acteurs du secteur de la détergence – ce bioplastique emballe les doses destinées à la vaisselle ou la lessive – et des étiquettes. Ensuite, les emballages en papier sans plastique. Les débouchés sont nombreux dans l’industrie du packaging alimentaire. « Enduit sur les emballages papier, le granulé ne pollue pas les eaux de recyclage car il est assimilé par les microorganismes », précise Frédéric Prochazka. Dernier marché, le blend, ou le mélange de granulés CareTips® avec d’autres matières bioplastiques qui permet de booster la biodégradabilité de produits présentant un fort risque de perte dans l’environnement. Les applications concernent l’agriculture (les clips de vigne) et les sports en extérieurs (tees de golf).

Innovation et sensibilisation en continu

Labellisée par la Fondation Solar Impulse en 2018, lauréate de l’INPI en 2021 puis de l’OMPI en 2023, l’entreprise compte accélérer son développement dans les deux prochaines années avec « l’ouverture d’une deuxième ligne de production et la mise au point et le lancement d’une nouvelle génération de produits pour compléter notre gamme », annonce Alexis Von Tschammer. Il précise : « L’innovation est une démarche continue, menée par nos équipes R&D et les laboratoires scientifiques, dont celui de l’université de Saint-Etienne ».

En attendant, le Directeur général et ses équipes poursuivent leur mission d’éducation et d’accompagnement technique des donneurs d’ordre. « En tant que pionnier, nous contribuons activement à la réduction du gaspillage et de la pollution des plastiques d’origine fossile », se réjouit Alexis Von Tschammer. La transition écologique est résolument une démarche collective.

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

06 mai 2024

Espace Startup

Aldoria : la start-up qui veille à la sécurité des satellites en orbite

Grâce à ses stations d’observation réparties dans le monde entier, la société toulousaine informe ses clients sur les risques de collision de leurs satellites. Elle a levé 10 millions d’euros en 2023 pour doubler leur nombre et détecter des objets de plus en plus petits.
Lire la suite

06 mai 2024

Startup Santé

Tafalgie Therapeutics : une nouvelle génération de molécules antidouleurs alternatives aux opioïdes ?

Grâce à ses années de recherches sur la protéine endogène Tafa4, la start-up pourrait développer un médicament contre les douleurs chroniques efficace et sans effets secondaires.
Lire la suite

06 mai 2024

Startup Santé

HEPHAISTOS-Pharma : un immunostimulant pour guérir des cancers aujourd’hui incurables

La start-up HEPHAISTOS-Pharma, présente au salon VivaTech 2024, développe une molécule capable d’aider le système immunitaire à lutter efficacement contre les cellules tumorales. Et les premiers résultats, obtenus lors d’essais précliniques, démontrent des taux de guérison prometteurs, notamment sur des cancers pour lesquels il n’existe actuellement aucun traitement probant.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents