Retour aux actualités
Startup Digital

La deeptech MS4All démocratise la simulation moléculaire

Publié le 25 avril 2024|par Raïssa Charmois

MS4All, pour “Molecular Simulation for All”. Le nom de la nouvelle start-up deeptech traduit sa mission : mettre la simulation moléculaire à la disposition du plus grand nombre de professionnels. Retour sur un lancement prometteur, avec Pascal Brault, son conseiller scientifique, Directeur de Recherche CNRS.

L’objet de MS4All, née le 29 septembre 2023, est de fournir aux ingénieurs, chercheurs, industriels et académiques des services de simulations moléculaires et une plateforme logicielle sur le cloud en mode Saas.

Un microscope virtuel

A l’origine, Pascal Brault, Directeur de Recherche CNRS au sein du Groupe de Recherches sur l’Energétique des Milieux Ionisés (GREMI / CNRS / Université d’Orléans), aujourd’hui l’un des trois co-fondateurs de la start-up et son conseiller scientifique. Ce physicien théoricien de formation, expert de la dynamique moléculaire, a toujours eu à cœur de faire de « la recherche en prise avec les enjeux de la société ». Après avoir mené des travaux expérimentaux, en particulier, sur les catalyseurs pour l’hydrogène, l’expert en élaboration de méthodologies a « basculé dans l’expérimentation numérique » en travaillant, au sein du GREMI, sur le design virtuel de catalyseurs, la croissance de couches minces et la dégradation de polluants organiques persistants.

Pascal Brault partage sa définition de la simulation moléculaire : « c’est un microscope virtuel qui permet de regarder comment des atomes ou des molécules vont s’agencer pour former une molécule, un revêtement, un phénomène réactif comme l’oxydation. Ce travail de recherche permet d’expliquer ce que l’on ne voit pas et de le mettre en relation avec les mesures réalisées. L’autre grand intérêt de ce procédé est donc de prédire des formulations, des comportements, des produits de réaction, etc. ».

De la recherche à la deepetch

La création de MS4All fait suite au long travail de maturation mené par Pascal Brault avec le Service Partenariat Grand Campus du CNRS et de l’Université d’Orléans, l’accélérateur de transfert de technologie C’VALO et le dispositif TT BOOSTER de la Technopole d’Orléans.

« J’ai compris que, dans ce projet entrepreneurial, je souhaitais être le conseiller scientifique, mais surtout pas l’entrepreneur. Restait à trouver un CEO et un CTO convaincus de la pertinence de cette offre pour adresser le marché », explique le scientifique. Grâce à l’outil de BPIfrance « Tandem », dédié aux deeptech, Pascal Brault est rejoint par Edouard Lété, fort d’une solide expérience dans le monde des logiciels – qui devient CEO – et Nicolas Froloff, expert en simulation moléculaire – qui prend les fonctions de CTO.

Le marché : les matériaux innovants et l’environnement

La deeptech vise deux grands domaines d’application pour lesquelles les approches purement expérimentales ne suffisent pas à répondre aux cahiers des charges de R&D, très exigeants.

D’une part, dans le champ des matériaux, MS4All met à disposition sur le cloud des applications simples d’utilisation permettant de créer virtuellement tous types de matériaux aux niveaux moléculaires et supramoléculaires, d’en simuler leurs comportements et d’en extraire leurs propriétés. Un premier contrat a été honoré avec le groupe SAFRAN pour travailler sur les matériaux innovants. D’autres contrats sont en cours.

D’autre part, dans le secteur de l’environnement, la start-up propose d’évaluer des traitements innovants de dépollution de l’air ou de l’eau (polluants éternels, perturbateurs endocriniens). Des procédés d’oxydation avancée, dont le plasma, ont déjà été effectuées au GREMI.

Une application métier très accessible

« L’intérêt de notre solution est sa facilité d’utilisation. Nul besoin pour nos clients de recruter un doctorant ou un expert de la simulation numérique pour faire tourner le logiciel. En fonction de la demande de l’ingénieur, l’application va lui fournir les caractéristiques des matériaux ou réaliser des calculs sur mesure et alimenter une base. Cette base sera totalement anonymisée », explique Pascal Brault, enthousiaste. La simulation numérique, accessible à presque tous, reste complémentaire au travail en laboratoire ou par des services d’analyses.

MS4All bénéficie d‘une bourse Frenchtech Emergence qui a permis de recruter un développeur full stack pour la construction du logiciel et un doctorant CIFRE pour travailler sur trois ans dans le domaine du design des matériaux. Un post-doctorant devrait également rejoindre l’équipe.  Enfin une levée de fonds est programmée pour la fin 2024. Pascal Brault se réjouit que « MS4All offre des débouchés pour des jeunes talentueux ».

 

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

06 mai 2024

Espace Startup

Aldoria : la start-up qui veille à la sécurité des satellites en orbite

Grâce à ses stations d’observation réparties dans le monde entier, la société toulousaine informe ses clients sur les risques de collision de leurs satellites. Elle a levé 10 millions d’euros en 2023 pour doubler leur nombre et détecter des objets de plus en plus petits.
Lire la suite

06 mai 2024

Startup Santé

Tafalgie Therapeutics : une nouvelle génération de molécules antidouleurs alternatives aux opioïdes ?

Grâce à ses années de recherches sur la protéine endogène Tafa4, la start-up pourrait développer un médicament contre les douleurs chroniques efficace et sans effets secondaires.
Lire la suite

06 mai 2024

Startup Santé

HEPHAISTOS-Pharma : un immunostimulant pour guérir des cancers aujourd’hui incurables

La start-up HEPHAISTOS-Pharma, présente au salon VivaTech 2024, développe une molécule capable d’aider le système immunitaire à lutter efficacement contre les cellules tumorales. Et les premiers résultats, obtenus lors d’essais précliniques, démontrent des taux de guérison prometteurs, notamment sur des cancers pour lesquels il n’existe actuellement aucun traitement probant.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents