Retour aux actualités
Startup Quantique

HiQuTe Diamond : des diamants pour des applications quantiques

Publié le 20 avril 2023|par Thierry Lucas

La start-up fabrique des diamants aux caractéristiques contrôlées par un procédé de synthèse développé au LSPM. Les applications visées sont, entre autres, les capteurs quantiques, l'électronique de puissance et la détection de particules.

La recherche sur les dispositifs quantiques s’accélère, avec notamment le Plan Quantique de 1,8 milliard d’euros sur cinq ans lancé par le gouvernement en 2021. De nombreux industriels et start-up développent des applications, en particulier dans le domaine des capteurs. C’est pourquoi des chercheurs du Laboratoire des sciences des procédés et des matériaux (LSPM, CNRS/Université Sorbonne Paris Nord), dotés d’une forte expertise sur la synthèse de diamants, ont créé la start-up HiQuTe Diamond[1] qui propose des cristaux de haute qualité pour la réalisation de ces capteurs.

Les techniques par dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma micro-onde (MPACVD) mises au point au LPSM permettent la croissance de cristaux monocristallins aux propriétés contrôlées. Ainsi, des diamants incluant des centres luminescents (les centres NV[2]), intégrés dans un capteur, sont destinés à la détection très fine de champs magnétiques, par exemple pour de l’imagerie magnétique à haute résolution. Les diamants sont des semiconducteurs grand gap, et lorsqu’ils sont dopés au bore[3] ils ont des applications potentielles en électronique de puissance. Au catalogue de la start-up figurent également des diamants transparents ultra-purs pour l’analyse des rayonnements ionisants, qu’ils soient d’origine cosmique, nucléaire, ou générés dans les grands accélérateurs de particules.

La start-up répond également à des demandes « sur mesure ».

Nous accompagnons nos clients à la recherche du meilleur diamant pour l'application qu'ils visent. Ces collaborations sont aussi pour nous l'occasion d'améliorer nos procédés de fabrication. ’’

Riadh Issaoui

Directeur technique de HiQuTe Diamond

Accompagnée en 2022 par le programme RISE du CNRS, la start-up s’appuie sur la renommée internationale du LSPM dans la synthèse de diamants par croissance CVD. HiQuTe Diamond a rapidement suscité de nombreuses marques d’intérêt pour ses produits dans les laboratoires de recherche et les start-up, mais également dans les grands groupes. Un travail de prospection mené avec le start-up studio Technofounders, cofondateur de l’entreprise, a pour but d’identifier de nouveaux clients potentiels. Technofounders assure de façon transitoire le développement commercial et le pilotage stratégique et financier de la société. Le recrutement d’un dirigeant est prévu courant 2023, pour assurer ces missions dans la durée. D’autres embauches suivront en 2024 pour compléter l’équipe avec un ingénieur de développement commercial, et des ingénieurs de recherche et développement et de production.

L’entreprise, aujourd’hui hébergée au laboratoire, devrait d’ici un an acquérir ses propres équipements de production, et s’installer dans de nouveaux locaux. Une levée de fonds sera envisagée au début de 2024.

 

[1] Les fondateurs de HiQuTe Diamond sont Riadh Issaoui, Ovidiu Brinza, Fabien Bénédic et Jocelyn Achard, chercheurs au LSPM, et Alexandre Tallaire, chercheur à l’Institut de Recherche de Chimie Paris (IRCP), avec le start-up studio Technofounders.

[2] Un centre NV (azote-lacune) est un défaut ponctuel dans un cristal de diamant formé par la juxtaposition d’une lacune et d’un atome d’azote en substitution d’un atome de carbone. Les centres NV émettent une forte lumière rouge lorsqu’ils sont excités par des sources de lumière visible.

[3] Elément chimique

Contact:

Riadh Issaoui/ Directeur technique de HiQuTe Diamond/ riadh.issaoui@hiqute-diamond.com

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

27 février 2024

Startup Levée de fonds

Les levées de fonds du mois de janvier 2024

Chaque début du mois, retrouvez les levées de fonds des entreprises issues des laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite

23 février 2024

Startup Levée de fonds

Daumet, la start-up qui vaut de l’or (blanc)

Avec son procédé issu de la microélectronique, Daumet offre un contrôle unique au monde sur la composition et le dépôt de l’or blanc. Les alliages d’or et de tungstène élaborés par Daumet ont généré tant de commandes dans le secteur du luxe, que la start-up a récemment levé 1,2 million d’euros pour agrandir ses capacités de production.
Lire la suite

23 février 2024

Digital Intelligence artificielle

Urbanloop : le transport à la demande autonome conçu en collaboration avec le CNRS

Des capsules de deux passagers, disponibles à la demande, pour équiper en transports les zones de moyenne densité. Cette idée iconoclaste, dont la première ligne sera lancée pour les Jeux Olympiques 2024, est développée en coopération avec plusieurs laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents