Retour aux actualités
Startup Santé

ErVaccine Technologies : des vaccins thérapeutiques contre le cancer

Publié le 22 mars 2023|par Thierry Lucas

La start-up, qui a bouclé un financement de 4,5 millions d'euros, développe une technologie de vaccination thérapeutique et thérapie cellulaire applicable à de nombreux types de cancers. Les essais cliniques de phase 1 d'un premier vaccin contre des cancers du sein seront lancés en 2024.

Un vaccin thérapeutique a pour objectif de stimuler le système immunitaire du malade afin d’aider son organisme à lutter contre la maladie. Cette technique d’immunothérapie est encore peu développée pour le traitement des cancers, où elle consiste à inciter le système immunitaire à détruire les cellules tumorales. La start-up ErVaccine Technologies, issue des recherches menées au Centre de recherche en cancérologie de Lyon (CRCL, CNRS / Centre anticancéreux Léon Bérard / Inserm / Université Claude Bernard Lyon 1), développe une nouvelle génération de vaccins thérapeutiques applicables à de nombreux cancers.

La technologie d’ErVaccine Tehchnologies repose sur la présence dans le génome humain de gènes non classiques dérivés de virus qui, silencieux dans une cellule normale, s’expriment de manière aberrante dans les cellules tumorales[1]. Les cellules cancéreuses produisent ainsi des antigènes spécifiques, qui peuvent être reconnus par le système immunitaire. Le principe des vaccins développés par la start-up consiste donc à stimuler ou induire une réponse de l’organisme du malade afin qu’il détruise les cellules tumorales.

ErVaccine a réalisé une levée de fonds de 4,5 millions d’euros, qui lui permet de financer ses travaux sur un portefeuille de neuf projets de médicaments (vaccins thérapeutiques et thérapies cellulaires). Le projet le plus avancé concerne le cancer du sein « triple négatif », pour lequel il persiste aujourd’hui un grand besoin thérapeutique.

Nous avons réalisé les études précliniques, et nous préparons une importante levée de fonds afin de démarrer les essais cliniques de phase 1, prévus au début de 2024. ’’

Stéphane Depil

fondateur et président d'ErVaccine

D’autres indications sont d’ores et déjà envisagées, notamment pour le cancer des ovaires. Ces nouveaux développements pourraient se faire en lien avec des industriels de la pharmacie ou des biotechnologies.

La start-up, qui compte aujourd’hui huit personnes, et s’appuie sur l’expertise de l’équipe de recherche du CRCL, prévoit de compléter ses effectifs d’ici 2024, dans la perspective de ses premiers essais cliniques.

 

[1] Ces gènes, des rétrovirus endogènes humains (HERV), sont des fossiles de virus intégrés dans le génome de nos ancêtres il y a des millions d’années. Ils représentent près de 8% de notre patrimoine génétique.

Contact :

Stéphane Depil / président et fondateur d’ErVaccine / stephane.depil@lyon.unicancer.fr 

La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Nos autres actualités

Voir toutes les actus

27 juin 2024

Levée de fonds

Les levées de fonds du mois de mai 2024

Chaque mois, retrouvez les levées de fonds des entreprises issues des laboratoires sous tutelle du CNRS.
Lire la suite

25 juin 2024

Environnement Intelligence artificielle Startup

TerraNeon : une intelligence artificielle pour évaluer les impacts des activités humaines sur l’environnement, l’économie et la société

Grâce à leur logiciel, les chercheurs du projet permettent aux entreprises ou aux institutions de comprendre quelles conséquences environnementales, économiques et sociales, auront leurs décisions. Un tour de force permis grâce à un ingénieux système multi-agents.
Lire la suite

25 juin 2024

Santé

Projet ProteRNA : deux laboratoires du CNRS s’unissent pour créer un vaccin en comprimé

L’ambition de la technologie brevetée est d’alléger la chaîne logistique de la vaccination par ARN messager et de proposer de nouvelles voies d'administration. Au lieu de nécessiter une congélation à très basse température, la forme sèche des comprimés est plus pratique et plus stable. Un procédé désormais développé par l’incubateur Nexbiome Therapeutics, après une période de prématuration.
Lire la suite
Fermer

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Fermer

Les brevets les plus récents